AFUB blog, le carnet de route de l'afub et de ses volontaires...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, 28 juin 2013

L'appel de l'AFUB, à relayer aux députés de votre circonscription.

Ceci est un appel à contacter vos députés, ceux de votre circonscription et des circonscriptions voisines.

La démarche doit intervenir avant le 2 juillet.

Et vous trouverez ci-après un modèle de lettre susceptible de guider votre intervention.



De quoi il s’agit ?

Du fichier positif ou Registre National des Crédits.




« Une fausse bonne solution » !

Elle a la séduction des solutions simplistes :

Pour prévenir et éviter que des emprunteurs ne succombent et soient conduits au surendettement, le fichier actuel, celui des incidents de paiement ou FICP, ne permet d’enregistrer que ceux qui sont déjà en incidents, donc il intervient trop tard.

D’où l’idée de ficher les emprunteurs au fur et à mesure des crédits, ce qui devrait permettre aux banques de mieux sélectionner leurs clients candidats à l’emprunt.

Mais cette initiative du gouvernement est disproportionnée, inadaptée et fort coûteuse …

Au demeurant, au lieu de ficher 15 millions d’emprunteurs dont 99,9% payent leurs crédits, pourquoi ne pas poser l’obligation pour les préteurs d’exiger de tout demandeur la copie des trois derniers relevés bancaires où apparaissent les traitements , salaires et revenus ? ce serait une solution alternative qui éviterait les critiques du projet actuel tout en améliorant la prévention du surendettement.

Et vous trouverez ci-après un modèle de lettre susceptible de guider votre intervention. Un Registre National des Crédits ou fichier positif: liberticide, disproportionné et sans efficacité démontrée selon le Conseil d'Etat et la Cour des Comptes.

PS: lettre en PDF téléchargeable en pièce-jointe "annexe" en bas à droit de cet article

Sans_titre.jpg

jeudi, 27 juin 2013

L'AFUB sur Europe 1 tout au long de l'année...

 
 1- Immobilier: faut-il profiter des taux au plus bas depuis des années ? (1er juillet 2013)

L'analyse de l'endettement des Français avec l'AFUB

C à Dire - France 5, en octobre 2012

lundi, 24 juin 2013

Cartes bancaires: les nouvelles arnaques

Passage de l'AFUB dans "Capital" sur M6 le 21 avril dernier.

Les micro-guichets bancaires: une vraie bonne nouvelle ?

Parution dans le journal "20minutes" avec l'AFUB, ce 21 juin 2013.

20minutes_-_21_juin_2013.png

jeudi, 20 juin 2013

"La banque en ligne n'innove pas quant à l'offre bancaire, c'est un outil marketing"

Mtronews-17-juin-2013-001-ConvertImage__1_.jpg

Parution dans le journal Métro, ce lundi 17 juin.

mardi, 18 juin 2013

Tarification: l'AFUB répond au jury du Grand 8 ce 6 février dernier



///

Canto et l'AFUB...

francefoot.jpg

Parution dans France Football le 18 juin 2013.

PS: fichier PDF téléchargeable en pièce-jointe

L'AFUB sur RTL tout au long de l'année...

Retrouvez nos interventions au jour le jour sur RTL

   
 1- Les chômeurs nouvelles victimes des fraudeurs (journal RTL) - 31 mai 2013

L'AFUB sur France Info tout au long de l'année...

Revivez et réécoutez les interventions de l'AFUB sur France Info dans l'émission le droit d'Info pour vous conseiller...

Lire la suite...

vendredi, 7 juin 2013

L'AFUB sur RMC tout au long de l'année...

Revivez et réécoutez les interventions et conseils de l'AFUB sur RMC dans l'émission Carrément Brunet tout au long de l'année !
1- Doubler le livret A, quels enjeux ?
2- Les banques, boucs émissaires ?

vendredi, 31 mai 2013

Les cartes bancaires et les roms: quand la banque fait de la résistance

Parution dans Le Monde (sos conso blog), le 20 mai dernier avec l'AFUB.

Le_monde_-_20_mai_2013.jpg

dimanche, 2 septembre 2012

L'Etat au secours du CIF: une intervention choquante et risquée !

Communiqué de Presse, le 2 septembre 2012 à 17 h.

Choquant ! En recourant à la même méthode que celle qui a guidé les précédents gouvernements depuis 2008, Bercy parait plus sensible à l’industrie bancaire et aux intérêts financiers de celle-ci qu’aux menaces sociales qui pèsent sur nombre de salariés dont les entreprises sont en danger et qui pourtant ne bénéficient pas d’un tel soutien de l’Etat. Qu’attend Bercy pour assurer ces entreprises au cœur de l’économie réelle de la même générosité et de la même solidarité ?

Certes, une telle décision constitue un geste fort à l’égard des marchés financiers tant pour faciliter le refinancement à court terme du CIF que pour réaffirmer la solidité de l’industrie bancaire française ainsi forte de l’engagement de l’Etat. Mais l’AFUB craint qu’à l’avenir la garantie de l’Etat ne puisse suffire et que Bercy soit conduit à mettre la main à la poche du contribuable en renflouant cet établissement. L’AFUB dénonce donc le risque d’une démarche dont l’échec est déjà illustré par le scandale actuel de DEXIA. Et ne saurait rassurer à cet égard la méthode Coué du ministre qui justifie son engagement par la solidité des actifs et la qualité de la capitalisation du CIF, ceci alors que ces affirmations sont totalement contredites par les marchés financiers.

L’AFUB appelle donc Monsieur MOSCOVICI à une approche qui soit guidée par le réalisme et la clarté. C’est là une condition indispensable à l’assainissement de l’industrie bancaire et de ses relations nauséabondes avec l’Etat.

mercredi, 15 août 2012

Comment se passer de sa banque ?

L’humanité dimanche - 8 aout 2012

pret_1__opt.jpg

jeudi, 21 juin 2012

Assurance perte d'emploi, les bons réflexes

Journal_Metro_14.06.2012__2_.jpg

Chat 20minutes, l'AFUB répond ! - 21 juin 2012

  1. Abus bancaires: mieux, actuellement ?
  2. Segmenter l'activité bancaire ?
  3. Eviter des frais sur mon découvert
  4. Crédit Mutuel et baisse de sa note, pourquoi ?
  5. Moins de crédits, pourquoi ?

Lire la suite...

vendredi, 1 juin 2012

Les usagers des banques, inquiets d'une "contagion" ?

Les réponses avec Serge Maître et l'AFUB sur France 5 - C à dire - le 28 mai dernier !

dimanche, 27 mai 2012

Contagion bancaire, les usagers inquiets !

  • " Les banques françaises ont encore 50 milliards d’euros d’engagements en Grèce"
  • " Tous redoutent un effet domino qui toucherait l’Espagne, le Portugal et l’Italie pour finir jusqu’en France. "
  • " Au cours des six derniers mois, 200 milliards d’euros ont déserté l’assurance-vie"
  • " Il y a derrière tout cela le sentiment que les banquiers ne sont plus fiables"

http://www.lejdd.fr/Economie/Actualite/Banques-Les-deposants-sont-inquiets-514209/?from=headlines

samedi, 26 mai 2012

Offensive tarifaire: boycottez la Banque Postale !

COMMUNIQUE DE PRESSE - 22 MAI 2012 - 19h

L'offensive tarifaire de la Banque Postale: Après les comptes inactifs, les cartes bancaires !

Appel au gouvernement pour une régulation durable… Appel au boycott des usagers ! Dénonçant l’offensive tarifaire de la Banque Postale à l’encontre de ses clients, l’AFUB constate la nécessité d’une régulation durable pour endiguer une inflation des frais bancaires, sans frein ni limite.

L’AFUB ne manque donc pas d’en appeler au Gouvernement pour que soit complétée la loi Murcef du 11 décembre 2001 qui a autorisé les banques à modifier leurs tarifs en les dispensant de tout accord préalable de leurs clients.

Faut-il faire observer à l’Etat qu’il est actionnaire de la Banque Postale et qu’en ces périodes d’austérité, celle-ci implique un effort partagé par tous les acteurs ceci particulièrement de la part de cet établissement dont la clientèle est celle des usagers les plus modestes. A cet égard , plutôt que de les taxer, la Banque Postale eut été plus avisée d’adresser à ses clients concernés une alerte et une mise en garde à l’encontre d’ une pratique trop répétée...

UN APPEL AU BOYCOTT !

Le pouvoir de refuser… L’AFUB appelle les clients de la Banque Postale à boycotter les nouvelles tarifications que tente de leur imposer cet établissement, ceci en lui adressant par lettre recommandée leur refus, en application du Code Monétaire et financier en son article L 312-1-1 II.

La Banque Postale ne pourra dès lors pas appliquer ses nouvelles conditions tarifaires .

Au demeurant l’ association stigmatise l’opacité d’une tarification qui est sans commune mesure avec le côut net de la prestation au terme de la compensation des commissions interbancaires.

lundi, 21 mai 2012

La France, comme la Grèce ?

Les banques françaises sont-elles suffisamment solides pour faire face à une crise financière ? : le "Débat" avec Serge Maître, président de l'Association française des usagers des banques (Afub)


- page 1 de 4