L' ditorial de l'AFUB

EDITO DU 10 février 2009

 

Crédit immobilier et taux variable :
le CFF
en correctionnel
pour publicité trompeuse…

 

Les clients du Foncier, parties civiles…                                                            

            Ayant apporté son concours à l'enquête menée par la DGCCRF dès novembre 2007 à l'encontre du CFF pour ses crédits immobiliers et taux variables, l'AFUB se félicite de la transmission, en ce mois de février 2009, du dossier au Procureur de la République dans la perspective de poursuites pour publicité mensongère.

 

L'AFUB, appelle donc toutes les victimes à se signaler auprès du Procureur de Créteil et du Tribunal Correctionnel pour se constituer partie civile, ceci afin d'exiger la réparation des préjudices subis à la suite des procédés commerciaux déloyaux qui les ont induites en erreur au moment de souscrire le prêt à taux variable.

Pour se constituer partie civile, il y a lieu d'adresser la démarche par lettre recommandée à :

 

TGI de Créteil

Parquet. 4ème section

Rue Pasteur Vallery Radot

94011 Créteil Cedex

 

Il convient d'envoyer un double de ce courrier au collectif  " action - taux ", 5 place Metivier 75020 Paris

 

 

L'AFUB, néanmoins, regrette le délai mis par la DGCCRF à donner une suite à ses investigations, nombre des victimes, isolées, ayant été contraintes de trouver elles-mêmes, entre-temps, une solution, notamment en s'adressant à des établissements concurrents, avec le soutien de l'association.

 

Le CFF entendra-t-il ses clients et assumera-t-il enfin sa responsabilité ?

 

Recevant actuellement encore chaque jour le témoignage de nouvelles victimes de ces prêts à taux variable, l'AFUB en appelle au CFF et à son Directeur Général François Blancard pour que soient désormais proposés à ses clients une solution concrète et plus précisément un passage à taux fixe au prix du marché.

Mais ne peut que faire douter  la dernière initiative de François Blancard qui a saisi le "Centre de Médiation et d'arbitrage, de Paris" : il demande une médiation dans le différend opposant le CFF à l'AFUB et à l'UFC : faut-il rappeler que si le CFF connaît un conflit, ce n'est pas tant du fait des associations que dans ses rapports avec ses propres clients…

 

.....................AFUB - Communiqué de presse, le 10 février 2009, à 21 h00.

 

 

Retour à la page précédente

www.afub.org © 1999/2018 AFUB
Tous droits réservés, reproduction partielle ou totale interdite sans l'avis préalable de l'auteur
Dernière révision : 10 Avril, 2009