L' ditorial de l'AFUB

EDITO DU 12 novembre 2010

 

Le PEL et sa réforme :
au bénéfice de l'Etat ?

 

A faire les yeux doux aux épargnants,
Christine Lagarde en oublie les emprunteurs …


         

A l'annonce des mesures proposées par Christine Lagarde, l'AFUB constate qu'en fait, sous couvert de réformer le PEL, le grand gagnant est l'Etat qui encaissera désormais chaque année les prélèvements sociaux, au lieu d'attendre jusqu'à 10 ans pour le faire.

         Et à vouloir faire les yeux doux aux épargnants en leur garantissant une adaptation de leur rémunération au fil du temps, selon l'évolution des taux Swaps, force est de constater que Christine Lagarde semble abandonner ceux des titulaires des PEL qui exercent leurs droits à un crédit immobilier. En effet, non seulement sont durcies les primes d'Etat(1) mais surtout aucune modification n'est apportée à la réglementation qui impose un taux de 4,20 %, alors que les banques proposent des taux moyens de 3,50 %.

          Et l'AFUB s'interroge :

Quelle foi accorder à l'explication ministérielle qui justifie le surcoût ainsi subi par les emprunteurs en invoquant leur protection et en les renvoyant à attendre une remontée des taux pour apprécier l'avantage de payer un intérêt de 4,20 % ?

          Pourquoi l'adaptation aux taux du marché dont Christine Lagarde entend faire bénéficier les épargnants du PEL ne profite-t-elle pas aussi à ceux des emprunteurs exerçant leurs droits dans ce cadre ? Et le réalisme économique ainsi que les fondements mêmes des PEL qui sont de faciliter l'accès au crédit, ne commandent-ils pas une telle adaptation des taux de prêt ?

         En fait cette « réforme » illustre le parti pris de l'Etat qui n'entend pas remédier au dévoiement des PEL par des épargnants qui l'utilisent comme un « super Livret A » défiscalisé et non comme un moyen privilégié pour accéder au crédit immobilier…

Christine Lagarde osera-t-elle enfin une véritable réforme de l'épargne réglementée ?

AFUB - Communiqué de presse, le 12 novembre 2010, 15h30

 

 

 

Retour à la page précédente

www.afub.org © 1999/2018 AFUB
Tous droits réservés, reproduction partielle ou totale interdite sans l'avis préalable de l'auteur
Dernière révision : 13 Novembre, 2010