L' ditorial de l'AFUB

EDITO DU 20 février 2009

 

Les COUACS
du Livret A…

 

Des épargnants victimes
de pratiques de flibustiers !
                  
                                                                      

          Alertée par de trop nombreux témoignages d’épargnants, l’AFUB stigmatise les pratiques de flibustiers de certains professionnels à l’occasion de la banalisation du livret A,

 

- ceci par des ouvertures forcées, sans le consentement ni l’accord de leurs clients, et en débitant de manière autoritaire leurs comptes en banque ;

 

- ceci, en imposant même parfois une prime d’assurance de 36 euros par an pour « protection du livret A», avec une clause noyée dans les conditions générales, ainsi qu’y procède la BNP.

 

          L’AFUB dénonce aussi les résistances opposées par les établissements « historiques »   - Caisse d’Epargne, Banque Postale - aux demandes de transfert, ceci au mépris de l’arrêté du 4 décembre 2008 qui organise précisément les conditions d’exécution et prévoit un délai maximum de 15 jours lorsque l’épargnant connaît les coordonnées originaires de son livret A .

 

        Ces résistances conduisant parfois à proposer même à l’épargnant de conserver le livret originaire en cumul avec le nouveau livret, l’AFUB alerte les usagers sur le caractère mensonger et faux des justifications avancées alors par le professionnel :

Non il n’y a pas de « délai de grâce » jusqu’en 2011 et le devoir de ne détenir qu’un livret A est absolu, ceci en application du Code Monétaire et Financier.

 

       La malhonnêteté de ces procédés exige un rappel à l’ordre par les pouvoirs publics dont l’intervention paraît nécessaire pour mettre un terme à ces exactions bancaires.

 

       En tout état de cause, l’AFUB rappelle aux victimes de souscriptions forcées qu’elles sont en droit d’exiger leur annulation ; de même pour tous ceux qui subissent des retards de transfert avec perte d’intérêts, une procédure rapide et gratuite est mise en place par l’association pour saisir la juridiction compétente.

 

      Surtout l’AFUB met en garde les titulaires de livrets A auxquels sont actuellement proposés, depuis la baisse du taux à 2,5%, des produits financiers supposés plus rémunérateurs. En effet le livret A constitue un produit qui se distingue dans la panoplie des épargnants tant par sa sécurité, sa disponibilité à tout moment, que par sa simplicité fiscale.

 

 

.....................AFUB - Communiqué de presse, le 20 février 2009.

 

 

Retour à la page précédente

www.afub.org © 1999/2018 AFUB
Tous droits réservés, reproduction partielle ou totale interdite sans l'avis préalable de l'auteur
Dernière révision : 21 Février, 2009