L' ditorial de l'AFUB

EDITO DU 22 mai 2012

 

L'offensive tarifaire
de la Banque Postale :
Apres les comptes inactifs,
les cartes bancaires !

 

 

Appel au gouvernement pour une régulation durable…
Appel au boycott des usagers !



        Dénonçant l'offensive tarifaire de la Banque Postale à l'encontre de ses clients, l'AFUB constate la nécessité d'une régulation durable pour endiguer une inflation des frais bancaires, sans frein ni limite.

L'AFUB ne manque donc pas d'en appeler au Gouvernement pour que soit complétée la loi Murcef du 11 décembre 2001 qui a autorisé les banques à modifier leurs tarifs en les dispensant de tout accord préalable de leurs clients.

Faut-il faire observer à l'Etat qu'il est actionnaire de la Banque Postale et qu'en ces périodes d'austérité, celle-ci implique un effort partagé par tous les acteurs ceci particulièrement de la part de cet établissement dont la clientèle est celle des usagers les plus modestes.

A cet égard , plutôt que de les taxer, la Banque Postale eut été plus avisée d'adresser à ses clients concernés une alerte et une mise en garde à l'encontre d' une pratique trop répétée…

UN APPEL AU BOYCOTT !

Le pouvoir de refuser…

L'AFUB appelle les clients de la Banque Postale à boycotter les nouvelles tarifications que tente de leur imposer cet établissement, ceci en lui adressant par lettre recommandée leur refus, en application du Code Monétaire et financier en son article L 312-1-1 II.

La Banque Postale ne pourra dès lors pas appliquer ses nouvelles conditions tarifaires .

Au demeurant l' association stigmatise l'opacité d'une tarification qui est sans commune mesure avec le côut net de la prestation au terme de la compensation des commissions interbancaires.

AFUB - Communiqué de presse, 22 mai 2012.

 

 

 

Retour à la page précédente

www.afub.org © 1999/2018 AFUB
Tous droits réservés, reproduction partielle ou totale interdite sans l'avis préalable de l'auteur
Dernière révision : 23 Mai, 2012