L' ditorial de l'AFUB

EDITO DU 29 mai 2007

 

 

TEG,

calcul tronqué

et publicité mensongère :

Sofinco devant les Juges correctionnels.

 

De la déviance bancaire

à la délinquance financière

 

 

Alors que l'AFUB déplore que trop souvent les déviances bancaires confinent à une véritable délinquance financière en col blanc, l'association se félicite de l'intervention de la DCCRF et des poursuites engagées à l'initiative de cette administration à l'encontre de Sofinco devant le Tribunal Correctionnel.

 

Cette intervention illustre une radicalisation de la réaction sociale rendue nécessaire par les résistances opposées par certains établissements de crédit, en dépit des condamnations par des juridictions civiles qui sanctionnent régulièrement les erreurs entachant les TEG ; il s'agit là des hérésies arithmétiques de ces parangons de vertus comptables que prétendent être les banques, à l'exemple de cette année "lombarde" de 360 jours à laquelle les professionnels se réfèrent souvent alors même que la Cour de Cassation leur rappelle régulièrement la mesure de l'année civile de 365 jours.

 

Après le scandale des parts sociales non compris dans le TEG par les banques mutualistes, l'AFUB appelle les usagers à faire valoir leurs droits, l'association ayant mis en place une procédure rapide et simple pour assurer le respect de la Loi, de la transparence et de loyauté.

 

------------------------------------------------------ communiqué de presse AFUB mardi 29 mai 2007

 

Retour à la page précédente

www.afub.org © 1999/2018 AFUB
Tous droits réservés, reproduction partielle ou totale interdite sans l'avis préalable de l'auteur
Dernière révision : 29 mai, 2007