L' ditorial de l'AFUB

EDITO DU 31 août 2011

 

Cartes bancaires
et fraudes…

 

 

Quand le ministère de la justice
s’en mêle : criminogène !

        

            L’AFUB dénonce l’initiative du ministère de la justice au détriment des titulaires de cartes bancaires qui sont victimes de fraudes : sous couvert d’informer les victimes des obligations pesant à la charge des banques en leur remettant une notice, cette circulaire tend à les dissuader de déposer plainte.

            L’AFUB stigmatise une mesure qui met en évidence l’impuissance des pouvoirs publics face à la fraude et leur renoncement à toute politique répressive à l’égard d’une délinquance qui pourtant chaque année augmente inexorablement ?
Une telle attitude est criminogène car elle organise au bénéfice des fraudeurs une véritable impunité.

En outre le projet ministériel tend à un maquillage statistique : il conduira à une minoration de la réalité des fraudes puisque leur recensement, réservé désormais aux banques, vise les seuls cas où elles indemnisent, à l’exclusion de toutes ces fraudes qu’elles refusent de prendre en charge et dont la réalité était jusqu’alors mise en évidence par les statistiques de police.

            Plutôt que d’abandonner ainsi les victimes, il appartient aux pouvoirs publics de convaincre les établissements bancaires de mettre en œuvre une véritable prévention, de manière à combattre efficacement ces fraudes qui ont augmenté de 7,7% en 2010 pour atteindre 369 millions d’euros.

            L’AFUB exige donc de la chancellerie qu’elle renonce à une démarche qui tourne le dos à une réelle protection des victimes et qui renforce l’insécurité subie par les titulaires de cartes bancaires.

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE AFUB, le 31 août 2011, 15h.

 

 

 

Retour à la page précédente

www.afub.org © 1999/2018 AFUB
Tous droits réservés, reproduction partielle ou totale interdite sans l'avis préalable de l'auteur
Dernière révision : 2 Septembre, 2011