Suspendre temporairement un prêt immobilier revient à décaler le remboursement de ses mensualités et des intérêts pendant une période donnée. Il s’agit d’une mesure salvatrice qui peut permettre à un particulier ou à un couple de faire face à une situation difficile. Toutefois, obtenir une suspension de son crédit peut être compliqué. Découvrez comment procéder dans cet article.

Dans quels cas peut-on suspendre temporairement un prêt immobilier ?

La suspension d’un crédit immobilier n’est pas possible dans tous les cas. Cette option n’est en effet accessible que dans certaines situations et pour certains types de crédits.

Quels crédits immobiliers peuvent être suspendus ?

La plupart des prêts immobiliers autorisent une suspension temporaire des mensualités. Par exemple, les prêts à taux fixe, mixte, révisable et même les prêts modulables (dans certains cas) peuvent tous bénéficier d’un report d’échéances.

Par contre, certains prêts immobiliers assez populaires ne sont pas éligibles.

Il s’agit par exemple des :

  • Prêts à taux zéro ;
  • Prêts relais ;
  • Prêts in fine ;
  • Prêts à l’accession sociale ;
  • Prêts 1 % logement ;
  • Prêts sur un CEL (compte épargne logement) et PEL (prêts épargne logement).

Les emprunteurs ayant souscrit à ces types de crédits immobiliers ne peuvent donc pas bénéficier d’une suspension temporaire, et ce, quelle que soit la situation qu’ils traversent.

Dans quelles situations peut-on demander une suspension temporaire de son crédit immobilier ?

Il n’y a que trois situations qui autorisent un emprunteur à demander un report d’échéances à sa banque. Il s’agit d’un divorce, d’une perte d’emploi ou encore d’une baisse de revenus, mais seulement si cette dernière est transitoire.

suspendre temporairement un pret immobilier

Que faire pour obtenir une suspension temporaire de son prêt immobilier ?

Pour obtenir une suspension de son crédit immobilier, il faut envoyer à sa banque une lettre en recommandé avec accusé de réception. Cette dernière devra préciser le montant total du crédit immobilier, le montant remboursé à chaque échéance, mais aussi le motif de demande de la suspension.

La lettre devra aussi préciser la durée de la suspension, ainsi que la date à laquelle vous souhaitez reprendre les paiements. De plus, dans cette lettre, il faudra préciser si vous optez pour un report partiel des mensualités (continuer à payer les intérêts et l’assurance du prêt) ou pour un report total (interruption complète des paiements).

Enfin, pour que la demande soit valide, la lettre recommandée doit être accompagnée du contrat de prêt. Par la suite, si le créancier accepte la suspension, un nouvel avenant devra être signé. Un nouvel échéancier de prêt immobilier vous sera alors fourni, puisque la durée du crédit sera rallongée.

Les suspensions de crédit immobilier durent généralement entre 1 et 12 mois. Elles peuvent toutefois aller jusqu’à 24 mois dans les cas exceptionnels. Il est également important de savoir que vous ne pouvez pas demander plus de 3 suspensions pendant la durée de votre crédit.

Comment faire si la banque refuse de suspendre temporairement un prêt immobilier ?

Certaines banques rejettent des demandes de suspensions bancaires en dépit du fait que leur client respecte les conditions nécessaires. Si c’est votre cas, vous pouvez alors vous diriger vers un tribunal d’instance pour obtenir la suspension.

Précisons cependant que pour qu’un juge reçoive votre demande, vous devez clairement justifier les difficultés financières qui vous empêchent de rembourser votre crédit. De plus, vous devez prouver que vous serez en mesure de reprendre les paiements après cette période de suspension. Si vous êtes en mesure de fournir ces assurances au juge, ce dernier pourra alors vous accorder votre suspension.

Quelles alternatives à la suspension temporaire d’un prêt immobilier ?

Bien qu’elle représente une véritable bouffée d’air, la suspension temporaire de crédit immobilier a des conséquences qu’il ne faut pas négliger. Elle rallonge notamment la durée, déjà très longue, du crédit immobilier concerner et entraîne une augmentation du coût final en fonction des options choisies.

Il peut donc être utile d’envisager l’une des alternatives à la suspension temporaire suivantes avant de se lancer :

  • Baisser le coût de son crédit en changeant d’assurance emprunteur pour en choisir une plus abordable ;
  • Moduler ses mensualités afin de baisser le montant de dernières. Cette option n’est toutefois possible que si vous avez un contrat de prêt modulable ;
  • Opter pour un rachat de crédit. Cette solution permet de regrouper ses crédits en un seul et d’ajuster la durée de l’emprunt, ainsi que le montant des mensualités. Il est ainsi possible d’obtenir des mensualités plus adaptées à sa situation financière actuelle et de rééquilibrer son budget.

Ce qu’il faut retenir

Suspendre temporairement un crédit immobilier peut vous permettre de bénéficier d’une période de répit salvatrice dans certaines circonstances. Toutefois, cette procédure est réservée à certains types d’emprunts et a naturellement certaines répercussions sur la suite du remboursement.

A défaut d’une suspension temporaire de crédit immobilier, les alternatives suivantes sont envisageables :

  • Le changement d’assurance emprunteur ;
  • La renégociation des mensualités dans le cas d’un crédit modulable ;
  • Un rachat de crédits.

Lire aussi : Comment négocier un rachat de crédit ?

À propos de l'auteur

Karine

J'ai eu la chance de travailler comme conseiller financier dans un grand groupe bancaire pendant 12 ans, dont 6 ans avec une spécialisation financement habitat. Aimant partager mes connaissances, je suis rédactrice web free-lance depuis 2018.