Comme leur nom l’indique, l’Investissement Socialement Responsable et l’Epargne Solidaire sont deux types de placements d’épargne. Mais, contrairement aux méthodes d’épargne classique, ils vous permettront de contribuer à une économie plus éthique et plus durable.

L’Investissement Socialement Responsable

Qu’est-ce que l’ISR ?

L’Investissement Socialement Responsable désigne l’application des principes du développement durable aux placements financiers. En juillet 2013, l’Association Française de la Gestion Financière (AFG) et le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR) ont publié une définition précisant l’objectif premier de l’ISR. Selon ces deux organismes, il s’agit d’un “placement qui vise à concilier performance économique et impact social et environnemental en finançant les entreprises et les entités publiques qui contribuent au développement durable quel que soit leur secteur d’activité. En influençant la gouvernance et le comportement des acteurs, l’ISR favorise une économie responsable“.

Rappel : qu’est-ce que le développement durable ?

Le terme de développement durable apparaît pour la première fois en 1987 dans le rapport Brundtland remis à l’ONU. Il est défini comme “un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs“.

Les différentes formes d’Investissement Socialement Responsable

Il existe 3 principales formes d’ISR.

Les fonds socialement responsables ou de développement durable

Ce type d’Investissement Socialement Responsable vise à créer un portefeuille incluant les entreprises les plus performantes dans le domaine du développement durable. Pour cela, différents critères sont pris en compte : les critères sociaux et environnementaux d’une entreprise cotée ainsi que des critères financiers.

Les fonds d’exclusion ou “placements éthiques”

Comme leur nom l’indique, ces fonds excluent certains secteurs pour des raisons de convictions morales et/ou religieuses (armement, jeu, tabac, etc.). Ils peuvent également exclure des secteurs considérés dangereux pour l’environnement (OGM, nucléaire, …). Peu connus en France, ces types de fonds sont assez courants dans les pays anglo-saxons.

L’engagement ou activisme actionnarial

Très répandu aux Etats-Unis, les investisseurs exigent alors des entreprises une politique de responsabilité sociale forte. Le plus souvent, ils le font en exerçant leur droit de vote en assemblée générale. Ils peuvent aussi imposer que des résolutions socio-environnementales figurent à l’ordre du jour d’une assemblée générale.

Pourquoi investir dans l’Investissement Socialement Responsable ?

Un Investissement Socialement Responsable garantit une meilleure prise en compte des enjeux sociaux et environnementaux. Ces enjeux sont évalués par les investisseurs selon les critères ESG (émissions de CO2, transparence financière d’une entreprise, etc.). En outre, les entreprises dotées d’une bonne notation ESG sont globalement celles qui réalisent les meilleures performances financières. De ce fait, un ISR offre donc un bon rendement financier tout en contribuant à créer une économie responsable et durable.

Comment investir dans l’Investissement Socialement Responsable ?

De manière générale, nous vous recommandons de vous adresser à des professionnels de l’investissement. En effet, il est difficile d’évaluer seul la solidité financière et la notation ESG d’une entreprise. Si vous souhaitez faire ces démarches seules, le Label ISR a mis en place une liste des fonds labellisés. Cette liste précise notamment la devise et le niveau de risque de chaque entreprise.

L’Epargne Solidaire

Qu’est-ce que l’Epargne Solidaire ?

Apparue dans les années 1980 en Europe et au Québec, l’Epargne Solidaire citoyenne a pour objectif majeur de lutter contre le chômage et l’exclusion. Pour ce faire, l’investisseur peut choisir de reverser une partie ou l’intégralité des intérêts ou dividendes issus du placement d’une épargne. La somme versée sera réinvestie dans des organismes ou entreprises considérées comme solidaire, environnementale et/ou éthique. Cela recouvre des activités très diversifiées : insertion, accompagnement social, accès à l’eau potable, aux soins, au logement, lutte contre l’endettement, etc.

Les différents types d’Epargne Solidaire

Il existe deux grands types d’Epargne Solidaire.

Les placements de partage

Il s’agit de livrets d’épargne, de fonds communs de placement (FCP) ou d’assurances-vie. L’épargne solidaire consiste alors en la rétrocession d’au moins 25% des intérêts dégagés ou dividendes reçus à des associations ou des organismes engagés dans une action humanitaire, sociale ou environnementale. C’est l’investisseur qui choisit l’association qui recevra les fonds générés.

Les produits d’épargne solidaire

Dans ce cas, il s’agit de contrats d’assurance-vie (en unités de compte), PEA, comptes-titre ou d’épargne salariale (PEE ou PERCO). Différents types d’investissement sont possibles :

  • 10% des encours dans les actions de sociétés non-cotées,
  • via des Organismes de Placements Collectifs (SICAV ou FCP),
  • en direct grâce à la souscription à un capital d’associations, de sociétés coopératives, etc.

A noter : Il n’y a aucune garantie de rentabilité du capital ni du capital investi lui-même.

Epargne solidaire : le Label Finansol

Le Label Finansol est une association professionnelle indépendante. Elle s’est donnée pour mission de donner un label aux placements solidaires proposés par certains organismes financiers. Son choix s’appuie sur deux critères majeurs :

  • La transparence de l’organisme notamment via l’information de l’investisseur sur l’aspect solidaire de l’épargne. Mais aussi sur l’information donnée à l’investisseur au moins une fois par an sur l’utilisation des fonds placés.
  • La solidarité. Soit l’encours de l’épargne doit être investi à hauteur de 5 à 10% dans une cause solidaire. Soit 25% du revenu ou de la performance de l’épargne doit être versée sous forme de dons à des organismes solidaires désignés par l’investisseur.

À propos de l'auteur

Frédérique

Rédactrice web depuis plusieurs années, je suis fortement intéressée par le domaine de la finance et de la banque. Sujet aussi vaste que passionnant, il me semble essentiel que les gens puissent être informés de leurs droits dans ce domaine.