Parmi les nombreux frais appliqués par les établissements bancaires, on retrouve les frais de tenue de compte. Or, leurs tarifs ont largement augmenté ces dernières années. Qu’est-ce que les frais de tenue de compte ? Combien coûtent-ils ? Est-il possible de ne pas les payer ?

Frais de tenue de compte : définition

Selon le décret du 27 mars 2014 qui précise la dénomination des différents frais bancaires, les frais de tenue de compte sont “des frais perçus par la banque pour la gestion du compte“. Une définition somme toute peu explicite.

En réalité, les frais de tenue de compte sont des frais qui sont prélevés sur votre compte chaque mois, trimestre, semestre ou année. Comme leur nom l’indique, ils concernent la gestion de votre compte bancaire. Toutefois, ils ne concernent pas les services spécifiques ou une intervention de la banque en cas d’incident bancaire (rejet d’un chèque ou d’un prélèvement par exemple). Ils viennent donc en supplément des autres frais bancaires applicables par votre banque : virement, retrait, prélèvement, etc.

D’après les banques, les frais de tenue de compte permettent de financer notamment la lutte contre les fraudes bancaires, les formations des conseillers et l’amélioration des services proposés à la clientèle.

Combien coûtent les frais de tenue de compte ?

Comme tous les frais bancaires, les frais de tenue de compte sont variables d’une banque à une autre. Ils peuvent aller de quelques euros à plus de 40€ par an. En moyenne, ils coûtent 24,55€ chaque année. Chaque banque reste libre de fixer sa propre grille tarifaire, bien qu’il existe un plafond légal.

A titre indicatif :

Etablissement bancaireFrais de tenue de compte annuels
Banque Postale12€
Caisse d'Epargne23,60€
LCL24€
Crédit Mutuel24€
Société Générale24€
Banque Populaire30€
BNP Paribas30€
BForBankGratuit
FortuneoGratuit
ING DirectGratuit

A noter : Les tarifs des frais de tenue de compte peuvent également varier selon les régions et selon l’utilisation du compte concerné.

Frais de tenue de compte et compte inactif

Un compte est considéré comme inactif lorsqu’il n’y a eu aucune opération bancaire dans les 12 derniers mois. Le plus souvent, les frais de tenue de compte sont plus élevés pour un compte inactif. Néanmoins, depuis 2016, ces frais sont plafonnés à un montant maximum de 30€ par an.

De ce fait, nous vous conseillons de procéder à la clôture d’un compte bancaire si celui-ci est inactif. En effet, dans le cas contraire, vous continuerez à payer des frais bancaires inutilement. En outre, il est généralement plus difficile de négocier le montant des frais de tenue de compte pour un compte inactif.

Est-il possible de ne pas payer ces frais bancaires ?

Négocier les frais de tenue de compte

Partant du constat d’une forte augmentation de leur montant annuel, l’Association Française des Usagers Bancaires recommande de négocier les frais de tenue de compte avec votre banque pour obtenir un geste commercial. Vous devrez alors prendre rendez-vous avec votre conseiller bancaire afin de demander une révision de leurs tarifs. Une remise reste toujours possible dans la mesure où tous les établissements bancaires disposent d’une marge de manoeuvre pour diminuer (voire rembourser) certains frais bancaires. Cette négociation peut avoir lieu dès l’ouverture de votre compte bancaire ou plus tard. Votre demande aura d’autant plus de chance d’aboutir si vous disposez d’un important apport de capitaux ou si elle concerne un compte joint.

Contester les frais de gestion de compte

Par ailleurs, vous avez la possibilité de refuser de payer ces frais dans certains cas. Notamment si ceux-ci ne sont pas mentionnés dans la grille tarifaire fournie par votre banque. Cette grille doit vous être remise lors de la signature de votre Convention de Compte. Elle doit également être mise à votre disposition en agence et sur le site internet de votre banque.

En cas de refus de votre banque

La banque se réserve bien sûr le droit d’accepter ou de refuser votre demande de révisions de vos frais bancaires. En cas de refus, n’hésitez pas à vous adresser à d’autres établissements bancaires afin de connaître leur grille tarifaire. Puis faites jouer la concurrence avec votre banque actuelle. Il arrive souvent que cela soit suffisant pour obtenir un geste commercial.

Comment trouver une banque sans frais de gestion compte ?

A l’heure actuelle, plus de 8 banques sur 10 facturent des frais de gestion de compte. A titre comparatif, elles n’étaient que 1 sur 3 en 2010. Pourtant, dans certains établissements bancaires, les frais de tenue de compte peuvent être gratuits si :

  • vous avez moins de 26 ans lors de l’ouverture du compte. Toutefois, vous devrez vous en acquitter dès vos 26 ans révolus.
  • vous êtes éligible à une offre spécifique pour les personnes en situation de fragilité financière.

Dans la majorité des cas, vous pourrez éviter le paiement des frais de gestion de compte en vous tournant vers les banques en ligne. De fait, celles-ci sont globalement moins gourmandes sur les frais bancaires en général (tenue de compte, carte bancaire, épargne, etc.).

Vous avez aussi la possibilité d’éviter ces frais dans certaines banques physiques, sous conditions. Ainsi, BNP Paribas offre un tarif réduit si vous choisissez les relevés bancaires en ligne. Tandis que LCL propose une réduction si votre salaire est domicilié sur le compte bancaire en question.

A noter : Au-delà des frais de gestion de compte gratuits ou non, de nombreux autres éléments seront à considérer avant l’ouverture d’un compte dans une banque. Nous vous recommandons tout d’abord de regarder le montant de l’ensemble des frais bancaires. Ensuite, il conviendra aussi de considérer la variété des produits et services proposés mais aussi :

  • la qualité des services offerts par la banque,
  • les modalités d’ouverture et de gestion d’un compte bancaire,
  • les délais de traitement des opérations, comme le délai d’encaissement d’un chèque par exemple,
  • etc.