Souvent confondus l’un avec l’autre, le chèque certifié et le chèque de banque sont pourtant deux moyens de paiements bien distincts. Et, s’ils ont de nombreux points communs, il est important de connaître leurs modalités d’utilisation pour bien les utiliser.

Présentation du chèque certifié

Qu’est-ce qu’un chèque certifié ?

Tout comme un chèque classique, le chèque certifié est émis par le détenteur du compte lui-même. Cependant, il est considéré comme plus fiable puisqu’il va comporter une mention “provision bloquée”. Mention faite par l’établissement bancaire afin de garantir un paiement à un vendeur pour une période de 8 jours, à compter de la date de certification par la banque. Une extension du délai est possible jusqu’à 20 jours, sur demande de l’émetteur et sous certaines conditions. Au-delà de ce délai, le chèque n’est plus certifié. Il redevient alors un chèque classique. Son paiement n’est donc plus garanti.

Quelles mentions obligatoires doit-il comporter ?

A l’instar de tous les types de chèques, le chèque certifié doit comporter certaines mentions obligatoires. Ces mentions sont essentielles pour s’assurer de son authenticité et, donc, garantir son paiement au vendeur.

Il doit tout d’abord porter toutes les mentions d’un chèque classique :

  • le nom et les coordonnées de la banque émettrice,
  • le nom et les coordonnées du détenteur du chèque (ou des détenteurs en cas de compte joint),
  • l’ordre de payer avec indiquer le mot “chèque”,
  • le montant du paiement, en chiffres et en lettres,
  • l’ordre, c’est-à-dire le nom du bénéficiaire du chèque,
  • la date et le lieu de son émission,
  • la signature de son émetteur.

De plus, il devra aussi porter les informations suivantes :

  • la mention “provision bloquée”,
  • la date de sa certification par la banque, date à partir de laquelle le délai de garantie de paiement commence),
  • la durée du blocage des fonds sur le compte bancaire émetteur, soit 8 jours,
  • la signature du conseiller bancaire à l’origine de la certification du chèque.

Comment obtenir un chèque certifié ?

La certification d’un chèque doit être demandée auprès de votre établissement bancaire. Contrairement au chèque de banque, il vous est remis immédiatement lors de votre demande. A condition bien sûr que la provision de votre compte soit suffisante pour honorer son paiement. Dès que la certification est effective, le montant du chèque est bloqué sur votre compte pour une période de 8 jours. Si le chèque n’est pas encaissé par son bénéficiaire pendant ce délai, les fonds ne seront plus bloqués. Vous devrez donc rester attentif au solde de votre compte, afin d’éviter tout risque d’interdit bancaire.

A noter : Toutes les banques ne proposent pas la certification de chèque. Nous vous conseillons donc de vous renseigner auprès de votre banque avant toute transaction payable par chèque certifié.

Combien coûte un chèque certifié ?

En règle générale, un chèque certifié est payant et coûte environ 10€. Toutefois, certaines banques le proposent gratuitement à leurs clients.

Présentation du chèque de banque

Qu’est-ce qu’un chèque de banque ?

Un chèque de banque est quant à lui émis directement par votre établissement bancaire. Généralement, il est utilisé pour les transactions dont le montant est important, comme l’achat d’un véhicule par exemple. C’est le type de chèque le plus sécurisé à l’heure actuelle puisque le montant du chèque est garanti pour toute la durée de validité de celui-ci. Ce délai est d’un an et 8 jours pour un chèque émis en France ou un an et 20 jours pour un chèque émis en Europe et payable en France. Par ailleurs, étant émis par votre banque, le montant du chèque de banque est prélevé sur votre compte au moment de son émission.

A noter : Depuis 2015, il est interdit d’utiliser un chèque de banque pour tout montant supérieur à 3 000€ effectué chez un notaire. Pour ce type de transaction, le virement bancaire est généralement privilégié.

Quelles mentions obligatoires doit-il comporter ?

Un chèque de banque est reconnaissable à son filigrane similaire à celui présent sur les billets de banque ou aux pièces d’identité officielles (Carte Nationale d’Identité par exemple). Son format est également légèrement plus grand qu’un chèque classique. Enfin, il doit obligatoirement porter les informations suivantes :

  • le nom de la banque émettrice,
  • l’ordre de payer (mention “chèque de banque”),
  • le lieu où le paiement doit être effectué (mention “payable à …”).

Comment obtenir un chèque de banque ?

Comme un chèque certifié, un chèque de banque peut être obtenu en vous adressant à votre établissement bancaire. Si certaines banques le délivrent immédiatement, d’autres demandent un délai d’obtention pouvant aller jusqu’à 48 heures.

Combien coûte un chèque de banque ?

Le montant d’un chèque de banque est variable selon les établissements. En moyenne, il coûte de 10 à 20€ mais son coût peut aller jusqu’à 32€. A titre indicatif, le coût d’un chèque de banque Crédit Mutuel ou Banque Postale est actuellement de 11€, quel que soit son montant.

Chèque de banque ou chèque certifié : lequel choisir ?

En résumé, le chèque de banque est souvent préféré au chèque certifié puisqu’il offre de meilleures garanties de paiement. De fait, étant émis par la banque elle-même, la disponibilité des fonds est garantie pour une période beaucoup plus longue (un an contre 8 jours).

En outre, toutes les banques ne proposent pas de chèque certifié. A l’inverse, tous les établissements bancaires permettent à leurs clients de demander un chèque de banque. Toutefois, celui-ci est souvent plus onéreux (jusqu’à 32€ selon les banques). Tandis que le certifié coûte environ 10€, voire est même gratuit dans certaines banques.

De ce fait, le chèque certifié peut être une alternative intéressante et tout aussi efficace pour un acheteur dans certaines situations.

A noter : En tant que vendeur, quel que soit le type de chèque que vous acceptez lors d’une transaction, il sera indispensable de vérifier son authenticité auprès de la banque émettrice.