En théorie, un rachat de crédit est accessible à tous, professionnels comme particuliers, quelle que soit votre situation personnelle. En pratique, il est souvent envisagé pour apporter un soulagement financier aux personnes qui sont proches ou en situation de surendettement. L’objectif est alors de retrouver un meilleur pouvoir d’achat. Toutefois, le rachat de crédit répond à des critères précis pour son obtention.

Qui est concerné par le rachat de crédit ?

S’il est accessible à tous, le rachat de crédit s’adresse tout particulièrement à des profils assez précis.

Personne en situation de surendettement

Sont considérés comme étant en surendettement les personnes dont les mensualités de remboursement de crédit représentent plus de 33 à 35% de leurs revenus. Dans ce cas, le rachat de crédit aura pour objectif majeur de conserver votre solvabilité, c’est-à-dire votre capacité à payer vos dettes. En outre, il permettra de réduire ou de supprimer les risques de pénalités ou de poursuites judiciaires en cas de non-respect des échéanciers de remboursement. Néanmoins, dans ce cas de figure, le rachat de crédit devra intervenir avant une trop forte dégradation de votre situation financière. Dans le cas contraire, votre demande de rachat pourrait être refusée.

Simplification de la gestion budgétaire

Au-delà du soulagement financier qu’il peut apporter, le rachat de crédit peut également permettre de simplifier votre gestion financière. Et ce, même si votre endettement reste raisonnable. Le rachat de crédit consistera alors à réunir tous vos crédits en cours en un seul. La durée d’emprunt sera alors rallongée. En revanche, le montant des mensualités pourra être considérablement diminué (jusqu’à 60% dans les meilleurs cas).

Renégociation du taux d’un crédit immobilier

Dans le cas d’un rachat de crédit immobilier, il s’agira essentiellement d’obtenir un meilleur taux d’intérêt. Cela afin de faire baisser le coût total de votre prêt immobilier via une réduction des mensualités de remboursement et / ou du nombre total de mensualités. Deux situations sont alors possibles :

  • la renégociation de votre prêt avec votre établissement prêteur actuel.
  • le rachat de votre prêt immobilier par un nouvel organisme financier.

Comment obtenir un rachat de crédit ?

Pour obtenir un rachat de crédit, vous devrez contacter un ou plusieurs établissements financiers afin de connaître les modalités d’acceptation. Idéalement, nous vous recommandons de contacter plusieurs établissements afin de pouvoir comparer différentes propositions. Nous vous conseillons également de contacter votre établissement prêteur actuel. La mise en concurrence est bien souvent un excellent moyen d’obtenir de meilleures conditions de remboursement d’un crédit.

Lors du dépôt de votre demande, assurez-vous d’avoir un dossier complet avec un descriptif précis (et honnête) de votre situation financière. En effet, votre dossier sera minutieusement étudié avant d’être accepté ou non. Il est donc essentiel d’être parfaitement transparent afin de mettre l’établissement financier en confiance.

Un rachat de crédit peut-il être refusé ?

Comme pour toute solution de financement, les banques ou autres organismes prêteurs se réservent le droit de refuser votre demande de rachat de crédit.

Quels critères peuvent motiver un refus ?

En règle générale, le refus d’une demande de rachat de crédit est dû à un fichage FICP, d’une situation financière trop dégradée ou du non-respect des critères d’acceptation.

Une inscription au FICP

L’acronyme FICP désigne le Fichier national d’Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers. Vous y serez inscrit en cas de retard dans le paiement de vos échéances de remboursement ou si vous avez un dossier de surendettement en cours.

A noter : Une inscription au FCC (Fichier Central des Chèques) ne signifie pas que votre demande de rachat de crédit sera systématiquement refusée. En effet, le FCC recense les personnes en situation d’interdit bancaire suite à l’émission de chèques sans provision.

Une situation financière trop dégradée

Comme dit plus haut, le rachat de crédit est souvent une solution intéressante pour les personnes avec une santé financière fragilisée. Néanmoins, si votre situation financière est trop dégradée, votre demande pourrait être refusée. Si votre taux d’endettement dépasse 33 à 35% (soit 1/3 de vos revenus) suite à une perte de revenus ou à une augmentation du montant des mensualités de remboursement, il vaut mieux tenter une renégociation de vos conditions de remboursement. Cela signifiera un allongement de votre durée d’emprunt mais aussi une possible hausse du taux d’intérêt de votre crédit.

Le non-respect des critères de rachat de crédit

Toute demande de rachat de crédit est étudiée par l’organisme financeur contacté. Il va notamment vérifié :

  • votre situation familiale (âge, nombre d’enfants, etc.), et professionnelle,
  • la stabilité de vos revenus via votre situation financière,
  • vos crédits en cours (qu’ils soient concernés par la demande de rachat ou non),
  • un éventuel fichage au FICP ou un dossier de surendettement en cours.

Refus de rachat de crédit : quelles alternatives ?

Solliciter d’autres organismes financiers

Il est toujours recommandé de solliciter plusieurs organismes prêteurs lors de votre demande de rachat de crédit. Ainsi, vous multipliez vos chances de voir votre demande acceptée. Mais, de plus, vous aurez la possibilité de comparer plusieurs solutions afin de prendre celle qui répond le plus à vos besoins.

Déposer un dossier de surendettement

Le dépôt d’un dossier de surendettement auprès de la Banque de France est souvent envisagé comme le dernier recours. Pour autant, il peut être une très bonne solution pour rétablir une situation financière stable et correcte. De plus, cette solution est possible même si vous faites l’objet d’un fichage FICP et / ou FCC. Après étude de votre dossier, la Banque de France vous propose un plan d’apurement de vos dettes que vous restez libre de refuser.

Recourir au regroupement de prêt entre particuliers

Cette alternative est moins connue mais peut être intéressante dans certains cas. Généralement, elle est souvent privilégiée pour le rachat de crédits à la consommation ou de petit montant. Proposé par certains organismes de crédit, le regroupement de prêt entre particuliers ne nécessite pas d’intervention d’une banque ou de tout autre établissement financier mais d’un ou de plusieurs particuliers. La décision finale est alors prise par un comité de particuliers. Bien que les critères de recevalibilité restent moins explicites que ceux d’un organisme classique. Toutefois, il est parfois possible d’avoir un contact direct entre particuliers pour établir un contrat.