L' ditorial de l'AFUB

EDITO DU 16 mai 2008

 

 

Plafonnement tarifaire :
5 millions d’usagers concernés,
200 millions d’Euros économisés !

16 mai 2008, 18h

 

Résistances bancaires
et
mise en garde !

            Constatant que seules quatre banques nationales ont mis en conformité, avec le nouveau plafonnement règlementaire, les tarifs qu’elles diffusent (à savoir le Crédit Lyonnais, la Société Générale, la Bred et la Banque Postale), l’AFUB met en garde les autres établissements qui seraient tentés de résister à la loi.

A cet égard, l’AFUB dénonce ceux des tarifs qui actuellement excluent de la facture des frais de rejet, ceux liés à la lettre d’information préalable, ceci au mépris des prescriptions pourtant expresses du décret du 15 novembre 2007. C’est pourquoi l’Association enjoint à la BNP, au Crédit du Nord, au Crédit Agricole Nord France et à la Banque Populaire Nord de corriger sans délai leurs plaquettes tarifaires.

De même, l’AFUB stigmatise l’unanimité des banques à confondre « plafonnement tarifaire » et « tarif d’autorité » en alignant leurs prix sur le maximum autorisé par la Loi, attitude qui tranche avec celle de la Banque Postale et de la Société Générale. Suspectant ainsi un concert d’intérêt, l’Association entend saisir dans les jours à venir les autorités de contrôle, à savoir la DGCCRF et le conseil de la concurrence.

L’AFUB dénonce ainsi les tentatives bancaires pour limiter les effets d’une réforme dont il est pourtant attendu plus de 200 millions d’Euros d’économie pour les millions d’usagers dont les chèques et prélèvements sont  rejetés chaque année.

Par delà la présente mise en garde, l’Association en appelle à la vigilance des usagers et, s’il y a lieu, ne manquera pas d’intervenir auprès des auteurs de la réforme, M Fillon et Mme Lagarde.

Communiqué de presse, le 16 mai 2008 à 18h.

 

Retour à la page précédente

www.afub.org © 1999/2018 AFUB
Tous droits réservés, reproduction partielle ou totale interdite sans l'avis préalable de l'auteur
Dernière révision : 21 mai, 2008